7 mercenaires, 6 DNF

Un dernier obstacle majeur se dressait entre moi et la bière : la côte du Diable, cette piste de ski à grimper en plein soleil. J’anticipais ce passage depuis longtemps, la pente étant propice à l’apparition de crampes potentiellement fatales aux mollets. Et par 30°C avec 110 km dans les jambes, comment prédire ce qui pourrait m’arriver ?

Lire l’Article →