Syndrome fantôme et montagne de l’ours

Le 19 avril au matin, mon genou me fait souffrir. Assez pour me forcer à prendre le métro. Le soir même, mon genou est guéri. Je cours à pleine vitesse. Le 29 avril, la douleur m’impose un arrêt au pied du Mont-Royal. Dix minutes plus tard, j’arrive au sommet du Mont-Royal en un temps record. Le 4 mai, je serai au départ d’une course de 80km.

[Mais où est la suite? Eh bien, les textes de mon blog, ainsi que plusieurs inédits, seront bientôt publiés par les Éditions de l’Homme dans un livre de 250 pages! Sortie prévue le 9 mars 2016.]

3 réponses à “Syndrome fantôme et montagne de l’ours

  1. Bizarre ton truc, ça va ça vient …. Je ne peux que te souhaiter que du bon pour Samedi pour cette belle virée. On ne va pas parler du pire ou du moins pire, faire du bla bla à l’emporte pièce, il te reste à regarder à l’horizon, et on va espérer qu’il sera clair. Tu vas le bouffer L’ours !

    • Merci Lloc pour les encouragements. Je vais faire de mon mieux pour ne penser qu’à du positif. Mais l’horizon ne sera jamais très lointain sur un sentier de forêt en montagne… Bah !

  2. Pingback: Genou : 1 – Ours : 0 | Joan Roch / Coureur·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s