Trois siestes et un ultra

[This text is available in English, translation courtesy of ACCEO Solutions]

Il n’y a pas moyen de dormir tranquille ici ! Mes yeux mi-clos saisissent la lueur d’une lampe frontale sur le versant opposé. Un coureur négocie lentement la descente que je viens tout juste de parcourir, luttant déjà contre le sommeil.

[Mais où est la suite? Eh bien, les textes de mon blog, ainsi que plusieurs inédits, seront bientôt publiés par les Éditions de l’Homme dans un livre de 250 pages! Sortie prévue le 9 mars 2016.]

17 réponses à “Trois siestes et un ultra

  1. Ces moments magiques pour lesquels on est prêt à souffrir. On a pas la distance en commun, mais ça oui. Félicitation d’avoir une fois de plus relevé ce défi colossal de l’impensable 160KM de course. Merci de ton partage, c’est tellement intéressant de pouvoir lire tes récits d’ultras.

  2. Tout est vraiment très impressionnant ! La course, le récit, la performance ! Je suis en admiration ! Bravo Monsieur Joan !

  3. A un moment du récit, je me suis dit : « il va contiuer pieds nus, il va continuer pieds nus !! (?) »

    Quel suspens 🙂

    Sinon, entre les siestes, les buffets impériaux, les gens aux petits soins, les souffleuses pour déblayer les chemins, la haie d’honneur à la fin, tout ça, c’est quand même vachement tranquille un Ultra 🙂

    Je déconne.

    C’est comme d’habitude, passionnant et ça donne envie. Vraiment.

  4. L’inconnu à ta poursuite est bien content de ne pas avoir été mis au courant quand il s’approchait de toi: s’il avait su, il se serait brûlé à essayer de combler l’écart et il aurait explosé 🙂 !
    Très belle course Joan, bravo encore une fois !
    Et maudit que tu écris bien, toujours aussi passionnant à lire !

  5. Bravo Joan !!!
    Que de détermination,courage,et surtout passion.L’an prochain,je serai sur le départ du 55k,même après un genou reconstitué et une opération dans le bas du dos, alors dans les moments pénible, je me dirai…allé té capable pense à ce que Joan endure sur un 160k.
    Merci de nous partager tes expériences,j’aimerais avoir ta plume,tu es fascinant à lire.

  6. T’es hot. C’est pas mal les premiers mots qui me viennent en tête. Ton texte me fait vivre toutes sortes d’émotions, maintenant que j’ai pu testé ce qu’est un ultra.

    Avant, je lisais tes articles sur les ultra sans trop comprendre cette réalité. Mais là, c’est avec un tout autre sentiment que j’ai lu ton texte, qui est pognant. Vraiment. Bravo Joan, tu m’inspires énormément !

  7. Ta plume est aussi extraordinaire que tes insondables ressources d’ultramarathonien. J’admire ta grande humilité dans tes victoires surhumaines et ta grande générosité de nous y associer avec tes récits passionnants. Félicitations Joan 🙂

  8. Pingback: Numérologie | Joan Roch / Coureur·

  9. Pingback: Dans le sillage de Widy | Joan Roch / Coureur·

  10. Pingback: Ultra 2014 | Joan Roch / Coureur·

  11. Pingback: Contrôle fiscal | Joan Roch / Coureur·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s